ticket/abonnement
Retour aux news

Sac ados : pour eux, la culture c’est…

Publié par Antoine le 8 février 2024

Retour sur l’animation « Sac ados » en collaboration avec les équipes de Mic-Ados menée ce lundi 5 février par notre collègue Valentine !

Cela fait un moment que je suis en contact avec l’association Mic-Ados à Marche-en-Famenne, et plus particulièrement avec l’équipe en charge du projet « Sac ados » dont l’idée est d’accompagner des jeunes en décrochage scolaire, âgés de 15 ans à 22 ans. Le but du projet est de leur réapprendre à avoir confiance envers leur futur et à le construire via du bénévolat (ressourceries, maraîchers…). A cela se rajoute une partie sensibilisation (aux drogues, à la politique…) ainsi qu’une partie dans laquelle ils développent la partie culturelle et ludique, raison pour laquelle Mic-Ados a fait appel à la MCFA. C’est là une possibilité intéressante d’avoir des contacts directs avec les jeunes qui n’ont possiblement pas l’habitude d’avoir accès à la culture comme nous le proposons dans notre institution. C’était donc l’occasion parfaite de faire une animation qui permette de discuter avec eux de la culture en général, mais aussi de leur montrer ce que nous faisons ou encore les différents métiers présents à la MCFA. Ils ont eu une semaine durant laquelle le groupe est formé et on m’a demandé de réaliser cette animation en début de session, c’est donc là que j’interviens.

Au matin, nous avons fait une activité au cours de laquelle nous nous sommes questionnés sur ce que sont la culture et l’art en général. Nous avons donc commencé par une fresque où était inscrit « Pour nous, la culture c’est… » et qui avait pour but de réfléchir, en groupe, à une définition de la culture à cet instant précis. Dans un premier temps, chacun notait sur des feuilles ce que ça lui inspirait, que ça soit avec des mots, des dessins ou encore des collages. L’idée était ensuite de réagir à ce que les autres avaient pu inscrire, ce qui permettait d’argumenter ses idées. Après ça, chacun était invité à choisir un ou plusieurs mots qui l’aurait interpellé ou qui ressortait tout particulièrement à ses yeux pour nous permettre, enfin, de définir une nouvelle fois la culture à cet instant précis. Cette définition a ensuite été interprété sous forme d’affiches en sous-groupes.

L’après-midi, sur ces bases, je les ai emmenés découvrir la MCFA pour leur monter les coulisses d’un lieu culturel. Ainsi, je leur ai expliqué ce que nous faisons à la MCFA (les projets notamment), mon métier d’animatrice et programmatrice mais aussi les étapes nécessaires à la programmation d’un spectacle. Les ados ont aussi eu la chance de croiser Julien (notre coordinateur technique) qui a pris le temps de leur expliquer son métier ainsi que quelques anecdotes. Après ça, il les a emmenés visiter les coulisses de la salle où ils ont été très excités de découvrir les loges des artistes. Ils ont ensuite eu l’occasion de rencontrer Martin Dellicour en plein montage de son expo photo. Ils ont été ravis de cet échange avec l’artiste mais aussi d’avoir pu découvrir ce que le public n’a pas l’habitude de voir. J’ai pu constater grâce à leurs questions et leur implication que ce moment les avait intéressés et que ça avait fait basculer une barrière. C’était hyper gratifiant parce que j’ai véritablement eu l’impression qu’une réflexion s’était créée entre le matin et l’après-midi. Faire des activités de ce type permet de briser les barrières en leur faisant découvrir des choses auxquelles ils n’ont pas l’habitude d’accéder. C’est donc dans nos missions d’arriver à les faire sortir de leurs préjugés face à l’image que peuvent leur renvoyer les lieux culturels.

Tout cela leur apprend des choses, mais à moi aussi parce qu’en ayant un contact direct avec eux, on apprend beaucoup plus même si le chemin pour les centres culturels pour apprendre à connaitre les goûts et envies culturels des jeunes reste encore long.

Pour « Sac ados », l’idée est de montrer qu’il existe des endroits culturels ainsi que ce qu’on y trouve et c’est important de mener une telle réflexion sur ce sujet. Pour moi, ça me permet d’avoir un contact avec les jeunes, de leur montrer ce qu’on fait. C’est une super porte d’entrée dans mon métier pour apprendre à les connaître mieux bien que ça ne soit pas le but premier de l’activité. J’ai hâte de réitéré l’expérience avec le groupe de la prochaine session !

Valentine

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Afficher tous les commentaires